mercredi 25 mai 2016

Les Amish, pacifiques et radicaux


Les éditions Olivétan viennent d’ajouter à leur collection Figures Protestantes un nouvel ouvrage, consacré aux Amish. C’est au pasteur Paul-Emmanuel Biron que nous devons ces pages fort complètes mêlant histoire, mœurs et approches dogmatiques de cette Eglise que nous aimons tant. Dans son premier chapitre, l’auteur aborde les racines historiques des Amish, et brosse le portrait de leurs cousins anabaptistes, ou apparentés. C’est là qu’on découvre la multiplicité des branches de l’anabaptistime et du mennonitisme, et qu’on se rappelle que les Amish étaient nos lointains cousins alsaciens.

Autour de chapitres concis, l’auteur aborde ensuite la ‘vie Amish’ sous l’angle du travail, du sens de la communauté, des règles qui la sous-tendent. En s’aidant au besoin du Pennsylvanish Deitsch, l’auteur nous montre combien ces communautés sont pétries par un vivre-ensemble et un croire-ensemble aussi exigeants qu’édifiants. En abordant le culte, les grandes fêtes et les heures du quotidien, l’auteur nous donne à voir des familles attachées à une forme de tradition et à des choix de plus en plus difficilement conciliables avec le monde dit moderne. Ce faisant, les textes nous apprennent davantage sur les livres utilisés par les Amish, sur leur refus (ou plutôt leur modération d’usage) des technologies, sur leurs habits, etc. Une multitude de signes qui renvoient à un Ordnung garant certes d’un certain ordre, mais aussi condition d’un Royaume à annoncer par tout son être…      

Ce qui est intéressant dans cet ouvrage est qu’il brosse un éventail très large de sujets tout en étant vraiment digeste à lire. J’en retiens la nécessité de bien comprendre le terreau dont sont issus les Amish, les lignes qui parlent de l’humilité et le pacifisme que requièrent la radicalité, ainsi que les chapitres liés aux conditions de l’épanouissement des Amish aux Etats-Unis… et la jurisprudence qu’ils ont générée.

Un très bon ouvrage qui représente une introduction fidèle aux Amish, accessible aussi pour le grand public.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire